Études cliniques sur les élixirs floraux

Études cliniques sur les élixirs floraux

Posté dans : Fleurs de Bach | 0

10 mai 2017

A lire !  Un article de Mathilde Juan, dans le dernier numéro de Plantes & Santé de mai 2017, qui relate les résultats des études cliniques réalisées à Cuba sur l’efficacité des Fleurs de Bach.

Réalisées en double aveugle, plus de 60 études cliniques ont été menées au sein de plusieurs institutions tant pour les maladies chroniques que les troubles psychologiques. Les résultats sont très encourageants, et ont contribué à la généralisation à Cuba du traitement par élixirs floraux en complément des thérapies plus conventionnelles.

Quelques extraits de cet article

Dans de nombreux pays, les autorités ouvrent […] leurs bras aux thérapies florales. L'Équateur les a inscrites dans sa constitution depuis 2009 et le Chili, a reconnu les élixirs flo­raux début 2017 (lire Plantes & Santé n° 176, p. 18). Sur quelles preuves ces pays se sont-ils fondés pour reconnaître l'efficacité les élixirs floraux ? Sur des études cliniques en provenance de Cuba[…]. Grand pôle de formation et de recherche pour tous les médecins d'Amérique latine, Cuba est d'ailleurs en pointe dans certains domaines tels que la dermatologie ou la neurologie. […]

Arrivés sur l'île dans les années 1990, les élixirs floraux ont fait leur entrée à l'univer­sité cubaine dans les années 2000. […] À la demande des autorités de santé, les méde­cins cubains formés aux thérapies florales ont également été encouragés à mettre en place des études cliniques sur le terrain afin d'évaluer l'efficacité de la méthode. […]

Ainsi, entre 2003 et 2011, c'est plus d'une soixantaine d'études cliniques qui ont été menées au sein de plusieurs institutions, dans des domaines très variés : maladies chro­niques, troubles psychologiques, ou encore éducation des enfants. Et les résultats sont très encourageants, à tel point que le traitement par florithérapie s'est rapidement généralisé dans l'île, en complément de thérapies plus conventionnelles.

Ainsi, une étude a montré que les patients souffrant d'hypertension pouvaient stabiliser la maladie et réduire leur traitement allopathique en quelques mois de prise florale régulière. Par exemple, 18,2 % des patients traités par thérapie florale n'ont plus eu besoin de bêta­bloquants, et 36,3 % ont pu réduire les doses. Dans ce même groupe de patients, des mesures régulières de la tension ont permis d'observer une diminution moyenne de 6,59 mmHg sur la valeur basse de la tension au bout de six mois, et 9,93 mmHg sur la valeur haute. Quand on sait qu'une diminution de 5 mmHg de la tension réduit de 14 % le risque d'infarctus du myocarde et de 9 % le risque de maladie car­dio-vasculaire, on peut considérer que l'effet des fleurs mérite notre attention.

Il ne s'agit probablement pas d'un effet placebo, car les études ont été menées en double aveugle, c'est-à-dire sans que le patient ni le soignant ne sache si le traitement administré contenait véritablement le mélange de fleurs... Quant aux patients traités par le placebo, ils n'ont pas connu d'amélioration notable de leur état. Une autre étude montre quant à elle que la prise de Crab Apple, l'élixir du pommier sauvage, est plus efficace que les antibiotiques pour résor­ber les abcès dentaires aigus. En effet, 94 % des patients traités par thérapie florale étaient guéris au bout de 7 jours, contre seulement 57 % de ceux qui avaient été soignés par antibiothérapie. […]

Les études se poursuivent, à l'initiative du Groupe scientifique de recherche du sys­tème diagnostique et thérapeutique d'Edward Bach, qui cherche dorénavant à publier ses travaux dans des revues de plus grande por­tée scientifique. […] Une démarche qui pourrait inspirer d'autres équipes de recherche à travers le monde, et surtout contribuer à la reconnaissance des thé­rapies florales en tant que médecine complé­mentaire de qualité.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article dans son intégralité dans le numéro 179  (mai 2017) de la revue Plantes & Santé ou assister à la conférence interactive que donnera Mathilde Juan sur le sujet sur son site meditenfleurs ou pour ceux qui parlent espagnol gcbach.